Image default

Associer le Ciel et la Terre avec le transit d’Uranus en Taureau

Le 6 mars 2019 Uranus est entré en Taureau pour y rester pendant 7 ans. Il avait fait une incursion pendant six mois dans ce signe en 2018, du 15 mai au 6 novembre.

Uranus symbolise le Ciel, la pensée qui se tourne vers ce qui est céleste, donc une pensée spirituelle. Il montre l’importance de prendre de la hauteur pour aller chercher la vérité par soi-même, pour aller au-delà des apparences et s’intéresser à des dimensions très vastes qui nous dépassent. Il nous invite à sortir de nos points de vue étriqués et limités pour nous ouvrir à une vision de la vie, de l’univers, de l’être humain, etc… sans limites. C’est une pensée fraternelle qui inclue les dimensions invisibles : celle des autres êtres humains qu’il voit comme des esprits, celle de la Nature, et celle du monde spirituel…

Il représente la vraie Liberté, qui découle de cette découverte de la Vérité et la Fraternité, car notamment, en cherchant sincèrement la Vérité nous nous ouvrons alors à celle de l’autre, nous découvrons qu’au-delà des apparences elle va dans le même sens, nous acceptons donc mieux les différences qui permettent un enrichissement, nous devenons plus tolérants… Il représente le futur, l’ouverture aux idées nouvelles, l’envie de sortir des sentiers battus. Il symbolise également l’originalité, le fait de nous rappeler de notre origine spirituelle qui fait de nous un esprit unique porteur d’un grand Bien à révéler et donc l’astrologie qui nous aide à aller dans ce sens.

A partir du moment où il est entré en Bélier, il est entré en déclinaison Nord, donc dans une dynamique d’élévation, de conscience, de mise en lumière. Cela signifie que nous avons pu commencer à mieux comprendre les valeurs qu’il représente. Durant son transit en Bélier, la force dynamique de ce signe nous encourageait à nous questionner pour mieux saisir les valeurs uraniennes en allant chercher la vérité par nous-même, pour nous ouvrir au futur et à plus de vraie liberté. Avec son arrivée Taureau, c’est le moment pour agir pleinement et concrétiser ce que nous avons compris. C’est le moment de donner formes aux idées qui ont émergé à cette période.

Le Taureau est un signe de Terre très relié… à la Terre justement. Il nous incite à apprécier l’incarnation, à nous y épanouir mais pas en en profitant de manière éhontée et destructrice comme nous y incite notre société matérialiste actuelle. Non, il s’agit de s’y épanouir en apprenant à respecter la Nature, à collaborer avec elle afin qu’elle nous aide à nous déployer de juste manière. C’est notre lien à la Nature qui nous aide à nous sentir en sécurité en sécurité sur Terre et à y manifester notre créativité, à donner forme à nos projets, etc…Le Taureau, c’est le signe des valeurs du cœur, des valeurs morales qu’il veut incarner, notamment grâce à la Sincérité, la Vertu ou grande force morale reliée à ce signe. Le Taureau c’est aussi le signe de l’Amour qu’il veut incarner agir et de la Beauté qu’il sait si bien mettre en forme à travers ses qualités artistiques…

Uranus en Taureau montre le besoin de tenir compte et d’agir en accord avec ces valeurs célestes, spirituelles. Il s’agit donc d’associer le Ciel et la Terre, d’agir fidèlement à notre vérité dans nos actes Vaste programme… Il nous demande une ouverture à la dimension spirituelle de la Nature pour la voir dans son intégrité, en découvrant sa dimension vivante, spirituelle afin de ne plus seulement la considérer comme une mécanique.

Ce transit nous invite également de progresser dans les valeurs de l’Amour en envisageant nos relations en faisant la part belle à la Liberté : en nous sentant plus libre d’être nous-même ; de révéler notre originalité. Il ne s’agit pas d’être excentrique, mais d’oser exprimer qui nous sommes fidèlement à notre origine spirituelle : nous sommes un être unique, porteur de forces magnifiques avec une destinée spécifique à accomplir. Cela va dans le sens de respecter également la Liberté de l’autre et de ne pas le considérer comme un objet qui nous appartient.

Nous progresserons dans ce sens en nous exprimant fidèlement à notre coeur, à notre vérité, sans nous laisser dévier par les sirènes de l’affectif, des attachements matériels divers et variés, etc… C’est un défi du Taureau signe lié au larynx, donc à l’expression de ses ressentis mais dont l’un des pièges est l’attachement, la possessivité. Par exemple, par peur de perdre quelqu’un ou quelque chose, nous n’osons pas exprimer ce que nous pensons ou ressentons. Nous perdons alors notre liberté ce qui rend plus difficile le fait de respecter celle des autres…

Le Taureau représentant l’argent, Uranus dans ce signe nous invite à envisager l’économie d’une manière au minimum plus solidaire, avec un meilleur partage des richesses à tous les niveaux. Il peut amener des solutions créatrices dans ce domaine ou des crises si rien n’est fait dans ce sens. De même, il pousse à reconsidérer le partage des ressources terrestres : eau, nourriture, énergie, etc… et à envisager de manière urgente des solutions respectueuses de la Nature. Il y a beaucoup de chemin à parcourir…

Il nous inspire pour vivre une nouvelle dimension dans l’Art afin qu’ au lieu d’un déversement de l’inconscient il devienne plus spirituel, porteur de Sagesse et de vraie Beauté !

 

Véronique Agranier

Sur le symbolisme d’Uranus et du Taureau : Astrologie Sophianique de Pierre Lassalle aux Eds Terre de Lumière. Sur Uranus : Karma et Transformation de Stephen Arroyo aux Eds du Rocher.

Pour en savoir plus sur la dimension spirituelle de la Nature : Natura ou les Secrets du Livre de la Nature de Pierre Lassalle aux Eds Terre de Lumière.

Guérir la Nature, c’est l’un des défis que nous propose Uranus en Taureau et c’est possible comme nous le montre la vidéo ci-dessous

URGENCE Les abeilles meurent !

https://vannes.maville.com/actu/actudet_-video.-mortalite-des-abeilles-le-coup-de-gueule-d-un-apiculteur-breton_52689-3425219_actu.Htm

 

Vidéo avec Aurélien Barrault Astrophysicien sur l’état du climat et l’urgence actuelle…

Aurélien Barrault sur les dangers 5G :

 

« On prépare donc le réseau téléphonique 5G. Activement. Avec frénésie et impatience ! Pour un temps de latence un peu amoindri et la certitude que les vidéos YouTube seront visibles « outdoor » sans la moindre interruption, nous allons déployer d’innombrables antennes, détruire les précédentes, tout renouveler – sans doute en de multiples exemplaires, opérateurs disjoints obligent…
Voila l’archétype de ce qui mène au désastre. Notre incapacité structurelle à dire « ça suffit, nous n’avons pas besoin, pas envie, de cette débauche insensée ; nous refusons cette idée létale suivant laquelle tout ce qui est technologiquement possible doit être effectivement réalisé, pour la jouissance mortifère de la consommation pure »
La question n’est PAS de savoir s’il faut construire des centrales nucléaires ou des éoliennes pour alimenter tout cela. Elle consiste à comprendre comment endiguer cette hubris suicidaire de création de besoins matériels qui prévalent sur les ravages insensés que leur mise en acte induisent nécessairement sur le vivant. Même avec une source d’énergie parfaitement « propre », l’effet du déploiement serait dramatique.
La 5G tue. Non pas à cause des effets des ondes sur la santé humaine. Mais en tant que création artificielle d’un besoin arbitraire aux conséquences dévastatrices. On ne PEUT PLUS continuer à faire « comme si » ces folies n’avaient pas de conséquences. Nous avons DéJà tué 70% du vivant (avec presque aucun réchauffement climatique). Préfère-t-on la vie ou le débit du réseau téléphonique ? C’est (presque) aussi simple que cela. »

Related posts

Le Taureau dans la mythologie

admin7158

Leave a Comment